8.5/10Adieu, je reste !

/ Critique - écrit par jaiina, le 15/01/2013
Notre verdict : 8.5/10 - Pour se vider la tête sans se la prendre (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

A partir d'un sujet somme toute classique, un triangle amoureux où les deux femmes trompées vont se rapprocher contre l'infidèle mari, Alain Sachs parvient à nous captiver et à nous faire rire pendant une heure et demie.

Adieu, je reste !
Non, non, il n'y a pas que le physique qui compte

Le  succès de la pièce tient largement à son rythme rapide, sans relâche et aux personnalités très marquées de Chantal Ladesou et Isabelle Mergeault, qui 'habitent' réellement leurs personnages, tout en restant elles-mêmes (notamment au niveau de leur élocution, très particulière !). Je ne les connaissais pas très bien auparavant mais les ai découvertes à cette occasion et ne suis pas déçue. Elle savent bien faire rire le public. Il s'agit d'une pièce drôle, d'une très bonne comédie de boulevard, ponctuée de jeux de mots savoureux (que je vous laisse découvrir, sinon c'est moins drôle). Les deux comédiennes se montrent très complices, tout au moins sur scène et ont chacune une personnalité très affirmée et elles ne se volent pas la vedette.

Autre point fort, le décor et la mise en scène sont soignés et participent bien à la bonne mise en condition de la comédie.

Adieu, je reste !
To be or not to be

Un petit bémol toutefois : outre le scénario qui n'a rien de bien original (mais nous nous en doutions avant), les deux personnages secondaires, masculins, sont très caricaturaux et n'ont pas forcément les meilleures réparties. Ils apparaissent 'écrasés' par leurs consœurs.

En somme, il s'agit ici d'une bonne comédie de boulevard, qui réussit son pari de bien détendre les spectateurs, de 7 à 77 ans.

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Nous avons testé un 3eme escape game : Les Cobayes de Shutter Island