8.5/10L'Affrontement

/ Critique - écrit par jaiina, le 16/06/2013
Notre verdict : 8.5/10 - Une pièce pour tous ! (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Au moment où l'Eglise est plus que jamais sous les feux de l'actualité (élection du nouveau Pape, le Mariage pour tous, etc....), cette pièce nous présente avec sérieux, mais aussi humour, deux visions différentes de l'Eglise. Tantôt percluse dans ses traditions et ses acquis, tantôt voulant s'adapter aux bouleversements de la société, pour mieux la renouveler.
Francis Huster incarne Tim Farley, un prêtre aimé, populaire, un peu show man, porté sur la bouteille, qui a une vision un peu traditionnelle de l'Église comme lieu de réconfort, ne souhaitant pas bousculer l'ordre et les choses établies. Pour lui, c'est ainsi que l'Église doit être et c'est ce que les fidèles en attendent (de même que le prêtre).

L'Affrontement
DR.

Quand arrive Marck Dolson un jeune séminariste, un peu fougueux, qui trouve que l'Église n'avance pas assez vite, ne se renouvelle pas, n'ose pas s'attaquer aux débats nouveaux tels que l'homosexualité et l'ordination des femmes, les débats se font houleux mais finalement, grâce notamment à des dialogues ciselés, des acteurs jouant au cordeau et avec conviction, humour, l'ensemble se révèle plus qu'intéressant. De ces joutes verbales naissent des réflexions, des pensées, des confrontations voire parfois des réconciliations.

Une complicité se noue, des idées nouvelles émergent et nous ne voyons pas le temps passer. Nous aimerions que ces débats passionnés et passionnels durent plus longtemps. Il s'agit ici assurément d'une des pièces les plus recherchées et abouties de ces derniers mois.

L'Affrontement
Francis Huster, la classe, même en soutane.

S'il y en avait encore besoin, nous avons ici la confirmation du talent de Francis Huster. S'il a tendance à surjouer un peu son rôle au début, il laisse rapidement tomber le masque et fait peu preuve de davantage de simplicité au fil de la pièce.

Davy Sardou est assurément la révélation de la pièce: il est jeune, énergique, drôle et sérieux. Son parcours sera assurément à suivre.

L'Affrontement
DR.

Une chose est sûre: après cette pièce, vous n'irez plus à la messe ni n'écouterez les sermons de la même manière. Et vous vous surprendrez à guetter les toussotements et les bruits des missels !

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Nous avons testé un 3eme escape game : Les Cobayes de Shutter Island