8/10Un amour qui ne finit pas

/ Critique - écrit par jaiina, le 04/06/2016
Notre verdict : 8/10 - Une pièce qui revisite intelligemment le triangle amoureux. (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Une histoire d'amour très originale, qui revisite intelligemment le triangle amoureux.

Cette pièce est originale à la fois dans la forme et dans le fond. Jean, un industriel marié, est lassé des aventures, qui finissent en général, mal. Il se met en quête d’un amour absolu, qu’il trouve en Juliette, dont le mari le prend évidemment mal. On s’en doute, la pièce avance à coup de confrontations entre les différents couples, les conflits et rancoeurs. Mais c’est aussi la vision idéale de l’amour selon Jean qui détonne : il ne cherche pas à conquérir Juliette, seuls son image, son idée, sa présence (imaginaire) à ses côtés lui suffisent. Il n’attend aucune réciprocité de la part de Juliette, la poussant même à rester avec son mari. Un point de départ bien original qui donne le ton d’une pièce décalée sur les relations amoureuses.

La pièce est réussie à plusieurs points de vue : l’ambiance rétro des années 1960, avec les costumes et un langage soutenu, donne un certain cachet à la pièce. De même que la scénographie avec la scène divisée en deux salons jumeaux blanc/noir, qui se font écho. L’écriture est fine, les traits d’esprit font mouche et permettent d’embarquer les spectateurs dans cette vision absurde de l’amour.


DR.

 

Si elle est drôle, cette pièce n’en est pas moins une réflexion sur le mariage, ses conventions et le couple.  On sent également une grande maîtrise des comédiens de leurs personnages : ils sont totalement engagés, tantôt en retenue, tantôt en explosion mais toujours justes.

Un seul bémol toutefois : la pièce a un peu de mal à tenir la longueur, il y a une bonne dizaine de minutes vers la fin où on sent un certain flottement, une certaine répétition. Heureusement, la fin et son rebondissement sont à la hauteur du sujet.

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Nous avons testé un 3eme escape game : Les Cobayes de Shutter Island