7.5/10Arturo Brachetti fait son cinéma aux Folies Bergère

/ Critique - écrit par Guillaume (), le 09/06/2011
Notre verdict : 7.5/10 - Chapeau ! (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - 3 réactions

Arturo Brachetti fait son cinéma aux Folies Bergère
DR.
Arturo Brachetti est loin d'être un inconnu. Il sillonne le monde en proposant des numéros de transformiste. Mais il ne s'agit pas de n'importe quelle façon d'aborder l'art du déguisement, puisque l'artiste privilégie avant tout la vitesse.
En quelques secondes seulement il est capable de passer du déguisement de Quasimodo à celui de Cruella. Ses spectacles ont ainsi une essence magique. L'impossible est finalement possible.

Le spectacle Arturo Brachetti fait son cinéma, visible actuellement aux Folies Bergère, reste dans la continuité de la rapidité, en versant du côté du grand écran pour l'habillage. A travers ses souvenirs de salles obscures, d'images d'archives, Arturo Brachetti se transforme tour à tour en en imitant ceux qu'on voit dans les films. Tantôt il est le vampire de Nosferatu, ou le Michael Myers d'Halloween (à moins que ce ne soit Jason ?), tantôt il prend les habits d'Heïdi ou joue tour à tour tous les rôles d'un célèbre acteur.
Il opère des dizaines, peut-être des centaines de changements de costumes, la plupart du temps en un clin d’œil. Il franchit une porte pour ressortir par une autre, tout différemment vêtu, il passe derrière une étoffe et le voilà devenu autre.

En plus de cette rapidité d’exécution, l'artiste démontre un véritable savoir-faire dans la mue, notamment en utilisant pendant une partie du spectacle un chapeau percé aux larges bords qu'il triture de façon à donner vie à des personnages. Don Camillo, Napoléon, etc. Pas d'autres costumes que ce chapeau et pourtant l'histoire est en marche.

La seule chose qui pourrait agacer les extrémistes c'est l'accumulation des changements. Le spectacle n'est pas tellement varié dans son principe et il faut vouloir conserver la magie de la prestation pour l'apprécier pendant une heure et demie. Mais même ceux qui sont les plus blasés pourront y trouver de l'intérêt, par exemple en  observant avec attention les costumes. Tantôt on repère des trucs, des choses qu'on imagine contribuer à passer rapidement un vêtement. Mais on ne sera jamais sûr... ouf ! La magie est intacte !

Scarlett O'Hara, King Kong, Guillaume Tell, tous nous font sourire et nous épatent en apparaissant si rapidement en scène, et parfois de manière incongrue.

Arturo Brachetti fait son cinéma est un bonheur pour ceux qui aiment voir se réaliser l'impossible tout en appréciant un brin de poésie. Laissez-vous aspirer par le spectacle, comme le rideau lors de l'entrée en scène de l'artiste.

La bande-annonce du spectacle :

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Nous avons testé un 3eme escape game : Les Cobayes de Shutter Island