Nous avons testé un escape game : le cachot de la Bastille

/ Article - écrit par jaiina, le 16/06/2015

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - 2 réactions

Venus tout droit d'Asie, les Escape Game envahissent Paris depuis un an. Krinein a testé pour vous celui de Gamescape, le cachot de Bastille. Et force est de constater que le résultat est à la hauteur de l'attente: pendant une heure, nos cerveaux ont bien chauffé. Une sortie originale à recommander vivement.

Tout d'abord, expliquons rapidement ce qu'est un Escape Game : une équipe composée de 3 à 5 joueurs est enfermée dans une pièce étrange appelée escape room, dont il faudra s'échapper en résolvant beaucoup d'énigmes à bases de codes, cadenas, rébus et j'en passe (chaque salle ayant ses spécificités). Le tout en 60 minutes, ou moins.

Pour ce test, Krinein est allé tester le Cachot de la Bastille, 17 rue de la Pierre levée à Paris, chez Gamescape (il existe actuellement plus d'une quinzaine de salles de ce genre dans Paris). Irving, véritable maître de jeu, nous accueille et on sent un effet jeu de rôle dans la salle: nous sommes immergés dans l'ambiance de la France du XVIIIème siècle, grâce aux décors et accessoires. Notre équipe est emprisonnée et nous disposons de 60 minutes pour sortir du cachot sous peine d'être guillotinés.


DR.

 

Evidemment, je ne vais pas entrer dans les détails des énigmes pour ne pas déflorer le jeu mais l'ensemble est très bien mis en scène. Les décors sont soignés, nous avons vraiment l'impression d'être dans une prison. Les énigmes, quant à elles, sont nombreuses et relativement variées (code, adresse, reflexion, logique,...). Chaque coin de la pièce doit être retourné et analysé. L'urgence est matérialisée par un gong qui retentit toutes les 10 minutes, histoire de bien stresser davantage les joueurs.

Avouons, nous nous sommes échappés avant les 60 minutes (yes!) et avec le recul, nous pouvons affirmer que cette salle est bien équilibrée et s'adresse peut être plus aux débutants, avec un taux d'évasion affiché d'environ 50%.

Les 60 minutes passent vite et l'adrénaline met un peu de temps à retomber ensuite. L'impression globalement laissée est : vivement une autre ! Il est facile d'en devenir accro.

Le concept est vraiment original, promet de bonnes soirées entre amis ou collègues pour encourager le teambuilding. 

Et vous, lecteur, en avez vous déjà testé ?

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Nous avons testé un 3eme escape game : Les Cobayes de Shutter Island