7.5/10Chat Perché - Montpellier

/ Critique - écrit par gyzmo, le 09/09/2006
Notre verdict : 7.5/10 - Miaou (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - 3 réactions

A première vue, voilà un café restaurant qui ne paye pas de mine. La décoration est plutôt simple. Les chaudes tonalités du rez-de-chaussée lui conféreraient presque une dimension orientale. A en croire les indications de la salle, l'espace de restauration est - pour le moment - le même pour tous, fumeurs ou non. Pas très engageant pour les allergiques. Mais lorsque les premiers rayons du soleil d'été pointent à l'aurore, le matou ouvre les portes de sa terrasse haut perchée qui donne sur la place de la Chapelle, surplombant une flopée d'autres restos. C'est à cette période précise que le Chat Perché illustre le mieux sa jolie enseigne (qui n'a rien à voir avec les contes de Marcel Aymé).


Cette grande terrasse à l'étage réveille justement certains sens. L'oeil s'illumine devant ses guirlandes chatoyantes. Le pas craque avec bonheur sur son parquet en bois. Le corps profite de ses espaces aérés aux murs blanc égayés par de grands tableaux et des plantes en tout genre. La tête est protégée par son haut vent orange. Ni pigeons enquiquineurs, ni proximité oppressante avec le reste de la clientèle. Le nez échappe également à l'odeur de la rue. L'estomac est en paix pour librement crier sa famine.

Une quarantaine de couverts peuvent être dressés en cas d'affluence. Les tables et les chaises sont chacune d'aspect disparate, tout comme leur structure respective, pas toujours très confortable. Par exemple, le robuste meuble en bois de notre repas (rappelant les grandes tables d'aire de repos en bordure d'autoroutes) possédait des renforts et des pieds un peu trop larges et bas pour celui dont le gabarit est légèrement supérieur à la moyenne. Résultat : interdiction de croiser ou d'étendre ses gambettes... pour le plus grand plaisir de mesdames les fourmis. Fort heureusement, le service - plus ou moins souriant, il faut le reconnaître - n'a pas été mou des rotules, lui.

Les mets disponibles ne sont pas très nombreux (une demi-douzaine suivant l'humeur du cuistot). Ils se rattrapent largement par leur composition élégante et leur opulence copieuse. De nature méditerranéenne, les plats s'accompagnent toujours de légumes grillées ou sautés, agrémentés d'aromates et d'épices typiques. L'épaule d'agneau confite en croûte de thym ou le pavé de thon au beurre d'orange et badiane sont un petit plaisir pour les papilles. Salades luxuriantes et desserts alléchants (Rôtie de pêches aux pistaches, Poires pochées au chocolat chaud) viennent compléter les formules proposées par l'établissement : entrée + plat ; plat + dessert. A moins que vous ne choisissiez à la carte, et en oubliant de comptabiliser vin (carte languedocienne plutôt sympathique d'après les spécialistes) et café, l'addition ne devrait pas dépasser les 20 € par personne pour un repas en soirée.


En une seule visite, le Chat Perché s'est avéré être un endroit convenable de par sa décoration simple mais éclectique, sa cuisine recherchée et généreuse, ses tarifs assez intéressants. Mais bien que son panorama ne soit pas des plus émouvants (loin de là), la principale attraction reste sa terrasse d'été. Le soir, attablé avec sa moitié et/ou ses pairs, l'expérience a été un moment mémorable qui ferait presque oublier les fourmis dans les jambes... et un mystérieux petit bobo au bidou.

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Nous avons testé un 3eme escape game : Les Cobayes de Shutter Island