7/10Epitanime - 2005

/ Critique - écrit par Djak, le 23/06/2005
Notre verdict : 7/10 - et de 13 (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 4 minute(s) - laisser un commentaire

Cette année, l'Epitanime s'est déroulé du vendredi 27 mai au dimanche 29 mai au soir. 3 jours de japanimation non stop donc pour cette XIIIème convention. Petit compte-rendu d'un week-end attendu mais fatigant.

Nocturne du vendredi 27 mai.

Comme à l'accoutumé, le programme de cette nocturne propose des diffusions d'animes, du karaoké, des concours et jeux organisés en grande partie par l'association Tsubasa, pour les aficionados de réalité virtuelle des tournois de jeux vidéos et enfin pour ceux qui ont la fièvre du samedi soir en avance du DDR à gogo. Ainsi, pas grand-chose de nouveaux si ce n'est que bien sûr les jeux s'offrent une nouvelle édition, le karaoké est actualisé et surtout que les animes diffusés sont en fait dorénavant les nouveautés des éditeurs présent sur les stands pendant le festival. En effet, ceux-ci, par un échange de bons procédés, fournissent gratuitement leurs nouveautés, ce qui leur permet d'avoir une publicité et de faire découvrir leurs titres. Le temps où la nocturne proposait des animes subbé sur le net et totalement inédits est bien loin. Il faut dire que depuis l'avènement de l'Internet et donc aussi celui du téléchargement, il était devenu impossible pour les organisateurs de proposer des séries inédites. La solution trouvée n'est donc pas si mauvaise que cela.
En outre, l'organisation du salon, bien que gérée par des bénévoles, est toujours de qualité (il faut dire qu'au bout de 13 ans le festival commence à être rodé !). Les animateurs dans l'ensemble étaient très sympathiques, aimables et on pouvait causer sans souci avec eux. Certes au petit matin la situation est tout autre compte tenu de l'état de fatigue.
Enfin, autre nouveauté depuis ma dernière visite, la mise en place de parties du jeu : Le Loup-garou de Thiercelieu. Le jeu commence à avoir une certaine notoriété donc il est presque devenu normal de le retrouver à l'Epitanime. Dommage juste que le nombre de participant à chaque « table » était trop élevé. Une manche de jeu étant déjà longue quand on joue à 15 alors à 20 avec que des débutants, c'était plutôt laborieux. De plus, peut-être qu'il aurait été judicieux de retravailler le jeu pour en proposer une version japonisante, histoire d'être bien immergé complètement !
Au final rien de révolutionnaire mais après tout est-ce bien grave ? Cette première nocturne de la XIIIème édition de l'Epitanime a sans nul doute encore une fois fait passer un bon moment au public si l'on en croit l'ambiance dans les salles. Seul vrai bémol en fait, la fermeture de la cafétéria dans la nuit et les 3 dernières heures difficiles compte tenu de la fatigue. Un endroit pour faire un petit somme sur des lits de fortune serait une riche idée.

1ère journée du samedi 28 mai.

9h00 du matin : réouverture des portes. Au programme aujourd'hui, le tour des stands et des fanzines pour terminer sur le cosplay.
Côté stand, une fois de plus on ne peut pas dire qu'il y ait de l'innovation. Les professionnels ne se sont pas déplacés en masse et donc de nombreux éditeurs de manga manquent à l'appel. Dommage car le salon est pour eux l'occasion de faire des ventes mais aussi une chance de discuter avec leur public. Toutefois, les éditeurs de manga présent ont eux assuré en se montrant disponibles, ouverts et ont même lâché quelques annonces.
Les fanzines ont comme d'habitude répondu présent et se sont fait une joie de montrer leur production et de discuter avec les visiteurs de plus en plus curieux devant ce genre d'activité.

Deuxième gros morceau de la journée, le cosplay. Celui d'aujourd'hui est consacré au concours individuel tandis que le concours en groupe est le dimanche. Avec environ une vingtaine de minutes de retard sous un soleil de plomb (heureusement la Croix Rouge était là) le spectacle a commencé. Des les premiers participants, on a ainsi pu se rendre compte du niveau très élevé de cette année. Le nombre de participant (environ 100) et cette qualité peut s'expliquer par l'absence de Japan Expo cette année mais aussi car un représentant de la télé japonaise TV Aïchi était sur place afin d'élire un représentant de la France pour le cosplay international au Japon. Ainsi c'est certain qu'un voyage au Japon a forcement motivé les participants. Au final 2h00 de spectacle environ d'une qualité remarquable pour de l'amateurisme.

Le reste de la journée le festival proposait des jeux, concours etc etc...comme à son habitude.

Nocturne du samedi 28 mai et 2ème journée du dimanche 29 mai.

D'après les échos de cette partie du festival, cette deuxième moitié s'est déroulée sans problème. La nocturne a été à l'image de celle de la veille avec toutefois une fréquentation un peu plus abondante. Tandis que cette dernière journée s'est conclue sur un cosplay de groupe majestueux.

En conclusion, cette XIIIème édition a été une fois de plus des plus réussies. 6900 visiteurs au total on pu profiter du festival sur les 3 jours, un record. Dommage que la file d'attente ait été si longue pour certains.



A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Nous avons testé un 3eme escape game : Les Cobayes de Shutter Island