8.5/10Esperanza

/ Critique - écrit par Lilly, le 28/05/2006
Notre verdict : 8.5/10 - un joli voyage déjanté (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - 1 réaction

Imaginons que le théâtre contemporain nous tende la main et nous entraîne avec simplicité dans sa langue folle. Imaginons que l'on s'assoit les uns avec les autres, autour d'une large table carrée, dans un petit coin douillet aménagé de lumières douces et colorées.
Imaginons que d'un coup autour de nous, un homme prenne la parole et nous conte une farce tragique sur un criminel contre l'humanité, un scientifique fou dangereux, un fanatique farfelu et effrayant. Puis les voix s'élèvent de-ci de-là, nos voisins comédiens, lisent et vivent, simplement, franchement. Et voilà qu'on embarque pour le paquebot Esperanza...

"Pendant que la nuit noire alliée à l'océan noir dissimulait les noirs secrets de ce Monde le paquebot transatlantique de luxe Esperanza se frayait dans cette noirceur une route vers Caracas et sa clientèle de luxe ne pouvait même pas rêver que quelque chose se passerait sur la route de Caracas sur le paquebot transatlantique de luxe Esperanza pendant que la nuit noire alliée à l'océan noir dissimulait les noirs secrets de ce Monde."

La langue joue à parodier une poésie emphatique, et les lecteurs s'amusent à caricaturer des personnages attachants et ridicules, le Docteur, sa superbe femme admirée de tous, le Capitaine, « ah Capitaine vous Capitaine », la Baronne, le Lord, le scénariste en manque d'inspiration ou son producteur exaspéré... Le texte satirique et gracieusement grinçant s'attaque aux clichés du monde luxueux, à la légèreté et à la superficialité de tous, mais le ton est dominé par un humour bienveillant. Répétitions et échos repris en coeur nous donne le sourire aux lèvres, et les répliques crues provoquent à coups sûrs un rire complice. La lecture de théâtre a cela d'extraordinaire qu'elle nous rend les personnages plus humains, plus proches, permet aux comédiens de ne pas surjouer, et crée une immersion plus forte dans le texte. Les comédiens trouvent le ton juste. L'aménagement de l'espace entraîne l'illusion de l'auditeur qui se retrouve plongé au coeur de l'histoire et entouré de ces personnages hauts en couleur.

Alors que se passe-t-il sur ce paquebot ? Oh, si peu. Tous s'interrogent sur l'énigme du bateau : pourquoi un homme aussi vilain que le Docteur est marié avec une si femme si jeune et si belle ? Quel pouvoir détient-il ? Il s'y passe des jalouseries et des séductions adultères. Il s'y passe des manipulations diaboliques pour sortir de l'ennui. Parce que la Belle s'ennuie. Et que son mari est un criminel contre l'humanité qui fuit de pays en pays et détient le pouvoir absolu capable de détruire la Terre, en la perçant de pôle à pôle et horizontalement, nous explique-t-on. Quand Madame s'ennuie, elle délivre son secret, puis se débarrasse de ceux qui ont eu le malheur de le savoir : tous les passagers. Cruelle et impassible, la Belle devient plus féroce que son mari, lorsqu'elle s'arme d'engins laser capables de tracer un trou dans l'estomac de ses victimes.
Tout cela paraît loufoque et c'est pour cela qu'on rit, en même temps que l'on s'interroge sur la conscience de l'homme, sa soif de pouvoir, sa quête d'inhumanité. Zanina Mircevska signe ici un texte énergique à double tranchant.

Quel moment de plaisir que cette lecture joyeuse, rythmée, vivante et profonde ! Le travail mené par l'équipe de l'association Troisième Bureau, pour le festival Regards Croisés, consacré cette année à la Croatie, Macédoine, Roumanie, Serbie-et-Monténégro, est encore une fois épatant. On retrouve là le plaisir simple du texte et du théâtre, on s'ouvre à de jeunes auteurs contemporains méconnus, de zone géographique différente chaque année et on est bien, tous ensemble autour d'une table. Faute de temps, nous n'avons pas eu le temps de suivre le reste du Festival mais nous accordons une confiance absolue en cette équipe qui relève un défi audacieux puisque le théâtre d'auteur vivant est très largement négligé aujourd'hui. Signalons au passage que des lectures sont organisées à Grenoble par Troisième bureau un lundi par mois...



A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Nous avons testé un 3eme escape game : Les Cobayes de Shutter Island