Fête de la musique 2008 : c'est parti !

/ Actualité - écrit par Danorah, le 21/06/2008

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - 6 réactions

Aujourd'hui, 21 juin 2008, et comme tous les 21 juin depuis 26 ans, c'est la fête de la musique. Au programme, comme tous les ans, un nombre incalculable de manifestations disparates qui se côtoient joyeusement dans la plus grande confusion ; en témoignent les programmes longs comme le bras, dans lesquels il est bien difficile de s'y retrouver.

Car ce qui caractérise en premier lieu cette fête populaire, c'est bien la diversité des concerts proposés : des grosses machines à audience étalées sur d'immenses scènes en plein air aux petits amateurs totalement inconnus installés à un coin de rue, des récitals de musique classique au Louvre aux petits concerts underground de musique tsigane, toutes les musiques et tous les musiciens sont conviés, pour le meilleur... et, disons-le franchement, souvent pour le pire. Mais qu'importe si les petits groupes de reprises pas folichons constituent le gros du peloton, si d'énormes scènes saturées de vedettes déjà (trop ?) médiatisées dament le pion à la convivialité des petits concerts organisés à la sauvette... après tout, la fête de la musique n'a-t-elle pas une portée essentiellement symbolique ?

D'autant plus que, grosso modo, il existe deux moyens infaillibles (ou presque...) de profiter de la fête sans se heurter aux écueils cités ci-dessus. Le premier (le plus simple) consiste à sortir de chez soi, à se promener au hasard des rues et des spectacles rencontrés, à flâner là où vos oreilles vous emmènent et sans but précis. Le principal inconvénient étant que si vous manquez de chance, vous risquez de rater des concerts qui auraient pu vous intéresser. D'où le second moyen infaillible (le plus contraignant), qui consiste également à sortir de chez soi, mais en s'étant préalablement farci tout le programme des festivités (sous réserve qu'il soit exhaustif) et en ayant établi une feuille de route et un emploi du temps savamment minuté (tout en sachant pertinemment que rien ne se passera comme prévu.) A réserver à ceux qui ont une idée très précise de ce qu'ils veulent voir entendre au cours de la soirée.

Il existe bien un troisième moyen infaillible (rester cloîtré chez soi, ou pire encore, rester cloîtré chez soi et regarder La Fête de la musique sur France 2), mais cette simple perspective nous paraît tellement inconcevable que l'on préfèrera ne pas s'y attarder.

Si vous n'aimez pas tellement la musique mais que vous aimez le cinéma, vous n'avez pas non plus d'excuse : l'édition 2008 de la fête de la musique est placée sous le signe du cinéma et des musiques de films, ce qui donne lieu à diverses manifestations mêlant le quatrième et le septième art. (Pour les Parisiens, sachez notamment que le concert de Goran Bregovic sur la scène du Palais Royal a été annulé. Vous pouvez pleurer.)

Et si vous n'aimez ni la musique, ni le cinéma, ni les promenades, malheureusement, on ne peut plus faire grand-chose pour vous...

Pour un tour d'horizon de la programmation dans votre ville, c'est par ici.

Bonne fête de la musique à tous !

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Nous avons testé un 3eme escape game : Les Cobayes de Shutter Island