8/10La flûte enchantée, opéra en plein air

/ Critique - écrit par jaiina, le 02/07/2013
Notre verdict : 8/10 - Une approche originale et décomplexée de l'Opéra (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - 1 réaction

Un opéra, en plein air, mis en scène par Francis Huster...A priori, cette affiche promet beaucoup de surprises car nous sommes loin des ors de Bastille et Garnier. Et Francis Huster est plutôt connu pour ses prestation théâtrales qu'à l'Opéra. Sacré pari donc que l'Opéra en plein air relève de fort belle manière en offrant une vision moderne, dépoussiérée et surtout compréhensible de la Flûte enchantée de Mozart, que même des néophytes peuvent comprendre.

La flûte enchantée, opéra en plein air
DR.


J'avoue être allée voir cet opéra en tant que néophyte donc et après une lecture préalable du résumé de Wikipédia (histoire de suivre et comprendre), je comprends très vite que Francis Huster et Steve Suissa ont choisi de s'éloigner du livret original : les passages parlés sont en français (ceux chantés demeurent toutefois en allemand), certains monstres (les serpents) n'existent plus, Paganino a un côté plutôt bouffon mais qui entraîne l'adhésion du public. Les décors sont sobres mais efficaces, la scène est bien occupée et les costumes sont travaillés de façon également moderne et luxueuse (notamment les robes des Dames d'honneur de la Reine de la Nuit).

La flûte enchantée, opéra en plein air
DR.

Je pense que les puristes ne s'attendent pas à une telle modernité voire peut-être une infidélité à l'oeuvre de Mozart et pourront s'en trouver un peu heurtés mais par contre, pour celles et ceux qui ne connaissent pas bien l'opéra mais souhaitent en avoir une première approche agréable, je vous recommanderais cette flûte enchantée, dont le texte est accessible à tous. Elle est donc dynamique, les musiques sont envoûtantes (notamment le fameux solo de la Reine de la Nuit), et elle a pour scène des cadres prestigieux où on se sent vite à notre place.

Un seul petit bémol concernant le héros, le Prince Tamino, qui se révèle un peu trop fade et inexpressif et dont les passages parlés sonnent un peu faux... Heureusement, le reste de la distribution est à la hauteur pour offrir un beau spectacle.

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Nous avons testé un 3eme escape game : Les Cobayes de Shutter Island