7.5/10Gérémy Crédeville dans Parfait (et encore je suis modeste)

/ Critique - écrit par jaiina, le 17/02/2017
Notre verdict : 7.5/10 - Une heure d'humour qui décoiffe, à découvrir ! (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Un humoriste qui décoiffe et apporte un vent de fraîcheur !

Gérémy (oui, avec un G, impossible de se tromper après avoir vu son spectacle) Credeville est un jeune humoriste qui se démarque de la scène actuelle par son assurance, ses répliques et pensées très vives. Il se présente avec beaucoup de confiance en lui, joue malicieusement de son physique avenant (là où la plupart des comiques essaient de passer pour des personnages lambda, lui se démarque clairement!) et interagit ainsi avec le public avec qui il souhaite développer une certaine complicité.


DR.

 

Son spectacle est une succession de sketches, allant de sa naissance dans le Nord (et donc avec les blagues classiques liées à cette région) à un trajet épique en co voiturage, en passant par des moments de vie conjugale lors du visionnage d'un film à la maison, en couple. Beaucoup de bonnes idées et des jeux de mots qui fusent ! Son jeu scénique est relativement abouti : il met son corps en jeu (dans tous les sens du terme...) et  s'appuie sur un sens de la répartie certain, sans doute forgé par l'improvisation (il fait également partie de la Ligue Paris Impro).

Attention toutefois, son humour est parfois un peu trash et sexiste et y amener des enfants en moyennement conseillé, ainsi que nous avons pu le constater en cette période scolaire.

Et si ses running gags sur son rêve de remplir l'Olympia ou son 'corps de rêve' sont drôles, ils frôlent parfois le 'too much'. Son spectacle gagnerait peut être à en être allégé.

Mais bon, ceci n'est que pinaillage car cette heure d'humour est passée bien (trop) vite et Krinein vous recommande d'aller vite le découvrir.

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Nous avons testé un 3eme escape game : Les Cobayes de Shutter Island