8/10Lasergame

/ Critique - écrit par Kei, le 18/06/2006
Notre verdict : 8/10 - Warrior within (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 4 minute(s) - 28 réactions

Tout le monde ou presque a déjà entendu parler du paint ball, ce jeu où l'on se tire dessus avec des billes de peintures, et d'où l'on ressort fatigué et content, mais plein de bleus (et pas des bleus dus à la peinture). Pour toutes les petites natures que nous sommes, et parce que jouer au paint ball est un gros investissement en temps et en argent, il a été créé le LaserGame. Exit les marqueurs, les masques pour se protéger et les vêtements rembourrés, bienvenue aux teeshirts noirs, au shorts et au basket de course.

Le principe diffère un peu du paint ball, mais l'idée est toujours de faire mumuse avec un flingue. Mais là où le paint ball se rapprochait de Counter Strike, le LaserGame se rapproche plus d'Unreal Tournament, ou de Quake : des morts, des respawn, des munitions illimitées, des "je cours je saute je m'accroupis", il n'y a bien que le rocket jump qui n'a pas été implanté.

Une partie de LaserGame commence toujours de la même facon. On s'équipe d'un plastron avec des cibles électroniques devant et derrière, auquel est relié un pistolet laser (littéralement). Ces cibles sont lumineuses, et elles sont les seules zones dans lesquelles tirer a un effet quelconque. Dès que vous êtes touché, les diodes lumineuses s'éteignent, le temps de se cacher dans un coin, puis elle se rallument au bout d'une courte période, qui dure entre 5 et 10 secondes suivant les réglages
Le comptage des points est simple et se fait automatiquement : vous touchez un ennemi, vous gagnez 100 points, vous êtes touché, vous en perdez 50, et si vous touchez un membre de votre équipe, votre "victime" et vous perdez 50 points. Les scores vous sont donnés en fin de partie.

Les portes s'ouvrent, la partie commence : les deux équipes entrent dans un hangar sombre, éclairé en lumière noire, faisant donc briller les vêtements clairs, et animé par une musique métal ou techno très forte. Les joueurs se retrouvent dans un labyrinthe de panneaux, panneaux qui sont parfois vitrés par endroits, parfois équipés de miroirs ou de meutrières. Autant de possibilités pour des coups vicieux, sans compter le fait que l'on peut facilement tirer par dessus les panneaux, ceux ci ne faisant globalement pas plus d'un mètre soixante-dix de haut.
Mais pour être franc, lorsque l'on débute (et c'est le cas de la plupart des joueurs) tous ces artifices nous échappent totalement, et on préfère de loin courir dans tous les sens avec le doigt sur la gachette, prêts à tirer à la première diode aperçue. Et pour courir, on court. Pendant le temps de la partie (entre 15 et 30 minutes selon les centres de jeu) vous ne ferez que ça. Il n'existe pas d'angle mort, d'endroit où l'on peut se planquer pour "camper". On court donc, on saute, on s'accroupit parfois (mais c'est rare parce que d'un c'est fatiguant, et de deux c'est dangereux) pour devenir une cible plus difficile. La zone de tir est très restreinte, et le simple fait de se déplacer en pas chassés corse déjà l'affaire pour les adversaires. Mais dans tous les cas, si vous jouez "normalement" vous terminerez la partie en nage.

Au bout de cinq minutes de jeu, certains ont déjà des techniques, comme attirer un mec dans un coin en faisant croire qu'on est tout seul pour ensuite le canarder à 5, ou bien comme crier pour déstabiliser l'adversaire dans un duel. Mais tout cela ne remplace en rien les réflexes. Les meilleurs sont ceux qui savent bien tirer, et qui réagissent vite.

Mon conseil : jouez avec des amis, ou des gens de votre niveau. Car la plus importante des règles ici, c'est le fair play : on ne cache pas sa cible volontairement, on ne tient son pistolet qu'avec une main pour ne pas cacher la cible, on évite le corps à corps pour éviter que ce soit celui qui attrape le pistolet de l'autre qui gagne, on ne tire pas sur les gens dans les escaliers, etc etc... Autant de règles qui ne sont bien évidement pas respectées par les débutants (à part celle à propos des escalier, puisque sinon, cela encourage à courir dans les escaliers, ce qui est très dangereux). Bien s'entendre avec tout le monde devient alors très important, car les bons joueurs n'aiment pas trop se faire tuer au corps à corps alors qu'ils avaient bien signalé que eux ne tireraient pas. Mieux vaut donc jouer avec des amis, d'autant plus qu'il n'y a pas besoin d'être beaucoup pour faire une bonne partie : une petite quinzaine de personnes suffit largement. Et organiser une partie de lasergame est une chose simple : on appelle le centre, on réserve un créneau et basta. Il n'y a pas besoin de tenue particulière, ni de beaucoup d'argent : une partie coûte en gros 7€ et on peut toujours négocier la deuxième partie, ou trouver des réductions (je n'ai jamais payé plus de 8€ pour deux parties consécutives). Généralement, deux parties suffisent largement a être sur les genoux, surtout lorsque l'on débute, et le plaisir de jeu diminue lorsque l'on est fatigué.

On trouve des centres LaserGame un peu partout en France, donc n'hésitez pas à faire une petite partie, ça ne demande pas un grand investissement, mais vous êtes sûr de vous amuser.

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Nous avons testé un 3eme escape game : Les Cobayes de Shutter Island