7/10Les fous du IV Bis

/ Critique - écrit par jaiina, le 05/06/2013
Notre verdict : 7/10 - Plongée dans un nid de fous (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Le Café de la Gare a la particulartité d'accueillir des pièces originales, parfois farfelues, avec des moyens réduits mais qui finalement servent davantage le propos. Ici, point de décor ostentatoire mais du texte et de la réflexion sur un sujet relativement délicat : la folie. Sujet peu vendeur et difficile à traiter mais Sotha, dans sa pièce, parvient à en parler en mélangeant humour et sérieux, tout en ne sachant vraiment jamais dans quel monde nous sommes. Un pied dans la drôlerie, un autre dans la réflexion sur soi et les autres. Difficile de maintenir ce numéro d'équilibriste.

Les fous du IV Bis
DR.


Tous les personnages sont névrosés, même le médecin finalement. On se demande qui est fou et de quoi. Les patients sont fous mais pas toujours (ils ont conscience de leur folie et parfois se la fabriquent eux- même); ils jouent à l'être car ils se savent inadaptés au monde.
Et en voulant l'être, ils deviennent névrosés et plus fous que fous.

Les fous du IV Bis
DR.


Quelques petits bémols toutefois quant à cette pièce. Nous restons un peu sur notre faim car à jouer sur deux registres nous avons, en tant que spectacteur, du mal à nous positionner et parfois à être entraînés. Après cela dépend des sensibilités de chacun.
Il faut apprécier les pièces décalées et qui nécessitent un effort de concentration de la part du spectateur : celui-ci doit travailler et être un peu acteur pour saisir la subtilité du texte.

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Nous avons testé un 3eme escape game : Les Cobayes de Shutter Island