9.5/10Les Palmes de M.Schutz

/ Critique - écrit par jaiina, le 10/11/2013
Notre verdict : 9.5/10 - Magnifique pièce ! (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - 2 réactions

Un bijou à ne pas manquer, LA pièce de cet automne, pour s'instruire tout en s'amusant

Je ne vous cacherais pas que j'ai longtemps hésité quant à mettre une excellente note à cette pièce car mes dernières sorties théâtrales ont été réussies : un bon one man show (Vérino), une bonne pièce comique (Des Pieds et des mains) et là, j'assiste à une pièce magniquement bien écrite, jouée, drôle et touchante, à savoir les Palmes de Monsieur Schutz. Après réflexion, je ne toucherais aux notes des pièces sus mentionnées car elles les méritent dans leur catégorie mais je mettrais un 9,5 voire presque un 10 à celle ci car après tout, j'ai eu le bonheur d'enchainer de bonnes pièces et celle ci en est l'apothéose à mes yeux. Il n'y a donc pas de raison.

Pourquoi un tel enthousiasme ? D'un point narratif, la pièce nous raconte la découverte de la radio- activité et du radium par Pierre et Marie Curie. Nous assistons à la rencontre, les tâtonnements, les doutes, le travail de ce couple hors du commun, travaillant d'arrache pied sur un plan d'égalité, de vrais passionnés. Nous comprenons également la pression universitaire, le poids des crédits, de la reconnaissance. Car la recherche est importante...à condition de trouver ! Et ce n'est pas Monsieur Schutz, désireux de reconnaissance à tout prix qui vous prouvera le contraire. Son avidité, sa versatilité sont bien retranscrites sur scène. L'ensemble est écrit avec sérieux mais non moins empreint d'humour.


DR.

La pièce est scientifique mais a le mérite de ne pas perdre le spectateur en route : grâce à des explications données par les Curie à leur Gouvernante (qui joue un peu le rôle naïf du spectateur), nous comprenons comment la radio activité a été découverte. Nous ressortons du théâtre avec le sentiment d'avoir appris quelque chose, ce qui ne gâte rien !

Rien à redire non plus point de vue interprétation : Benjamin Egner et Constance Carrelet incarnent avec justesse et finesse ce couple hors du commun. Nous les sentons passionnés, fiévreux, avides de connaissance. Les termes techniques semblent maîtrisés sans effort. Ils débordent d'enthousiasme et d'énergie communicative, sans temps mort.


DR.

Enfin, notons l'effort accordé aux décors et au matériel qui nous plongent dans cet univers du début du siècle: le laboratoire est d'époque, de même que le matériel. Certaines réactions chimiques ont l'air d'avoir réellement lieu sous nos yeux. Pendant un moment, nous parvenons à oublier que nous assistons à une pièce de théâtre, nous avons l'impression d'être dans ce laboratoire, à vivre en direct ce grand moment scientifique.


DR.
.

 

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Nous avons testé un 3eme escape game : Les Cobayes de Shutter Island