8/10Lubie

/ Critique - écrit par Lilly, le 08/05/2006
Notre verdict : 8/10 - Lubie, belle libellule lumineuse (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - 4 réactions

Lubie est une formule inclassable, un petit bout de songe, un moment de tendre magie. Lubie ce n'est pas du théâtre et pourtant ce sont bien des saynètes qui défilent sous nos yeux, Lubie ce n'est pas un concert, et pourtant nous avons le plaisir de nous laisser porter par un duo de violonistes interprétant du Bartok et du Berio, Lubie ce n'est pas vraiment de la marionnette, ni de la vidéo, ni... Alors qu'est-ce que Lubie ?

Jeu de mains, jeu de vilains nous disaient nos mères pour réprimander des gestes malencontreux qui s'échappent parfois des menottes d'enfants, heureusement Anne Bitran a désobéi. Fascinée par les mains d'un père, elle se lance dans l'exploration d'un langage manuel plein de finesse, de précision et de poésie. Tour à tour ses mains deviennent visages d'une extraordinaire variété d'expressions, ses doigts s'enlacent amoureusement, dansent fiévreusement, deviennent des oisillons attendrissants de ridicules, une fleur en épanouissement... Bref, ses mains se mettent à parler. On oublie positivement que ce sont des mains tellement les expressions sont surprenantes d'habileté, tellement les trouvailles des manipulations d'objets font disparaître leur usage courant. Car les mains se joignent souvent à des objets du quotidien ou de petites marionnettes fabriquées en pâte devant nos yeux, pour renouveler l'univers du spectacle et le peupler de drôles de lutins.

C'est grâce à une technique ancienne, celle du Cyclope, un appareillage proche de la boite noire dans laquelle la manipulatrice plonge ses mains projetées ensuite sur un grand écran, que l'on assiste aux moindres détails des postes gestuelles. En effet cette technique, inusitée aujourd'hui, est troublante de précision. Les lumières sont travaillées de façon quasiment plastiques, laissant une belle part aux jeux d'ombre, et imprimant dans nos mémoires des images durables. Parfois la compagnie joue avec le système de projections, les musiciens devenant écrans, la marionnetiste rinçant ses mains dans un aquarium qui projette des lumières scintillantes vrillant de transparence. Parfois encore, les doigts façonnent des bonhommes de pâte à sel attachants et rigolos qui sont projetés quasiment à nos côtés, l'écran tendu au bout de ce qui pourrait être une canne à pêche. Ainsi, tout prend vie et nous émeut, le travail esthétique est si fort qu'on se laisse surprendre à guetter ces mains qu'on craignait au début du spectacle de vite trouver ennuyeuses.

Toute cette délicatesse ne manque pas d'humour et de ténacité. Les musiciens eux-mêmes jouent de leurs personnages, et ne se contentent pas de nous bercer de leurs violons enchanteurs. Cependant, signalons que le travail plastique est si saisissant qu'on en oublierait presque, à moins que ce ne soit un défaut personnel, de tendre l'oreille à ces acolytes. Le tout fonctionne comme une projection de courts-métrages accompagnée par une musique vivante, à la différence près qu'on croirait sortir de l'écran ces personnages muets et imaginaires qui semblent nous interpeller.

Comme le rappelle justement Wikipedia, depuis 1983, la compagnie Les Remouleurs s'est formée autour de comédiens venus du théâtre de rue, et s'est intéressée à la redécouverte et à la modernisation d'anciennes techniques de projections oubliées (fantasmagories, catoptrique, lanterne magique), remportant ainsi des prix pour l'utilisation de ces instruments. La compagnie travaille également avec des marionnettes. Lubie a été projeté sur un patrimoine ancien de type religieux, gageons que l'effet a dû être des plus réussis.

Lubie est donc un petit bijou de lumière, certains craindront un rythme un peu lent du spectacle, d'autres se laisseront emporter par la réussite plastique du spectacle. On ne s'attend pas à ce qu'une paire de mains puisse être aussi expressive ni qu'elle puisse créer autant de personnages attendrissants. Jusqu'où un tel travail peut-il se renouveler et envisager de nouvelles situations ? En attendant, courrez voir Lubie, de préférence dans un lieu intimiste.

Vous trouverez sur le site de la compagnie des photos et extraits musicaux du spectacle ainsi que les dates pour découvrir le spectacle.

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Nous avons testé un 3eme escape game : Les Cobayes de Shutter Island