7/10Musée de la ville de Saint-Quentin-en-Yvelines

/ Critique - écrit par Vincent.L, le 15/01/2006
Notre verdict : 7/10 - Informatif et branché (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

La ville nouvelle de Saint-Quentin-en-Yvelines est pleine de secrets. Découvrir le « Musée de la ville » révèle un ambitieux projet urbain lancé dans les années 1970. En cette période hivernale, il permet de s'informer dans un cadre accueillant et chaud.

Informatif et branché, le musée de la ville nouvelle de Saint-Quentin-en-Yvelines est fait pour tous les goûts. A deux pas de la médiathèque, l'espace de 700m2 est un passionnant lieu de mémoire et de découverte ouvert du mercredi au samedi de 14h à 18h. Julie Corteville, la directrice du « Musée de la ville », se félicite des « 12.000 visiteurs depuis l'ouverture il y a cinq ans ».

Accueillis chaleureusement par deux charmantes jeunes femmes, il est difficile de faire demi tour. La visite est libre. Interactif et instructif, le musée est séparé en deux. Au rez-de-chaussée, un espace permanent nommé « La machine à remonter le temps » retrace l'histoire de la ville, de Louis XIV à aujourd'hui. Au travers de photos d'archives, d'objets anciens, de cartes et de chiffres, on suit l'évolution du projet ambitieux lancé dans les années 1970. Au même niveau, un espace collections, « Objets d'aujourd'hui, collections de demain », rassemble du mobilier design et des objets usuels collectés depuis les seventies. En face de sièges en plastique de cette période, des écrans tactiles dévoilent de nouveaux secrets sur la construction de la ville.
Plus loin, en dessous d'un escalier, une salle aux portes fermées intrigue. Un seul indice : « atelier ». Pour découvrir ce qu'il s'y passe, un fascicule distribué sur demande à l'accueil en dévoile plus. Certains samedi, le musée organise divers ateliers pratiques avec un maximum de dix participants. Les thèmes sont multiples : écriture, photos de famille, films amateurs ou entretien biographique. Pour en apprendre plus sur soi et sur sa famille.

L'art à l'étage

A l'étage, le musée révèle l'aspect architectural et artistique de la communauté d'agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines. Plus visuelle et subjective, cette partie en apprend sur la dimension culturelle du projet urbain. Les photos de cités massives de Trappes érigées dans les années 1950 côtoient celles de bâtiments d'architectes de renom et d'oeuvres d'artistes contemporains. Des écrans placardés aux murs laissent la parole aux créateurs urbains qui s'expriment fièrement sur leurs oeuvres.
La marche à suivre est implicite et simple : aller découvrir sur place les différents monuments construits. Une nouvelle activité de découverte peut débuter.

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Nous avons testé un 3eme escape game : Les Cobayes de Shutter Island