8.5/10Olivier de Benoist dans Fournisseur d'excès

/ Critique - écrit par jaiina, le 05/12/2013
Notre verdict : 8.5/10 - Drôle, mordant mais pas toujours très fin ! (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Un comique pince sans rire à l'humour corrosif. Mais qui nous fait passer une bonne et drôle soirée, à condition d'avoir une bonne dose de recul ! Et d'aimer l'humour un peu macho

La première partie du spectacle était assurée par Arnaud Cosson, que nous avions eu le plaisir de découvrir il y a quelques semaines. Pas de doute, son sketch sur la gendarmerie est toujours aussi irrésistible, même lorsqu'on le connaît déjà. La salle était conquise, confirmant les bons débuts que nous placions en lui.

Olivier de Benoist dans Fournisseur d'excès
DR.

Dans son nouveau spectacle, Olivier de Benoist (ODB pour les intimes...et la suite de l'article) entreprend de se faire l'avocat de la cause féminine...peine perdue vous vous en doutez bien. Il est macho...et ne se refait pas ! Mais ODB est doué, très doué, toujours à l'affût des bonnes répliques cinglantes, son spectacle fuse, les bons mots s'enchaînent, nous nous étonnons encore de sa capacité d'imagination et de nouveautés sur des sujets somme toute classiques : sa femme, sa belle mère, entretien d'embauche...sans oublier son désormais incontournable journal de bord du Président Hollande. Avec un petit coup de coeur pour le sketch sur le chantier de rénovation de sa femme...Incisif, mais bourré d'imagination...et bien pensé !  Drôle et corrosif à la fois. Chacun en prend pour son grade parfois avec finesse, d'autres fois, non. Mais nous ne voyons pas l'heure et demi de spectacle passer.

ODB impose une forte présence sur scène et sous son air un peu penaud, timide est relativement dur, il semble improviser mais on sent derrière une totale maîtrise du sujet.

C'est justement le petit bémol que nous pourrions mettre à sa prestation : son spectacle est très bien exécuté mais nous aimerions une plus grande dose de spontanéité, qu'il se lâche un peu vraiment.

Olivier de Benoist dans Fournisseur d'excès
DR.


Nous pouvons toutefois mettre à son crédit que son spectacle est vivant : pour preuve, lors de son rappel, il teste des sketches nouveaux (en prise avec l'actualité, ce soir là c'était sur les sex drive en Suisse), pour voir s'ils fonctionnent sur le public. Il ne s'arrête jamais, cherche toujours à innover, ce qui est la marque des grands humoristes.

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Nous avons testé un 3eme escape game : Les Cobayes de Shutter Island