9/10Vous pouvez Ne pas embrasser la mariée

/ Critique - écrit par jaiina, le 31/07/2016
Notre verdict : 9/10 - Une histoire d'amour contrariée, coup de coeur de l'été

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

La Surprise de l'été ! Sous un pitch relativement classique, la pièce se révèle drôle, finement écrite et jouée avec un enthousiasme débordant. A voir !

A quelques heures de se marier avec Hugo, Emma retrouve Antoine, son ancien meilleur ami, mais pas que. Ensemble, ils vont se remémorer des moments de leur vie commune, pour le meilleur et le pire.

La pièce est ponctuée de quelques flashbacks qui nous évoquent des instants clé de leur relation: depuis leur rencontre dans les toilettes du collège, jusqu'à une fête de nouvel an en passant par une belle beuverie à Las Vegas. Ces flashbacks sont intelligemment mis en scène car loin de n'être que des zappings, ils prennent le temps de poser les situations, de montrer l'évolution des caractères des personnages et nous permettent de comprendre les atermoiements et les doutes qui se font jour à quelques heures du mariage. L'ensemble est ponctué de traits d'humour percutants, les univers sont bien recréés (notamment le passage dans le collège, dont les références font mouche pour les trentenaires) et les comédiens débordent d'enthousiasme, de drôlerie et de tendresse. La pièce réussit le tour de force de ne pas tomber dans la facilité.

 Les réflexions sont intelligemment amenées et les personnages évoluent en douceur, sans jamais se renier non plus.


DR.

 

Les protagonistes se draguent, s'aiment mais jamais au même moment. Leurs sentiments ne sont pas en phase de manière synchrone. On se prend d'affection très vite pour eux et nous n'avons qu'une hâte, découvrir comment l'ensemble va se terminer.

La mise en scène est également une vraie réussite: l'écran vidéo permet de mieux s'immerger dans les moments évoqués et les quelques éléments du décor sont astucieusement choisis pour mettre en mouvement l'ensemble.

Enfin, mention spéciale aux comédiens auteurs de la pièce: une réelle complicité se dégage. Ils habitent leurs personnages, jouent avec et entre eux en toute fluidité.

Bref, vous l'aurez compris, Krinein est tombé sous le charme de cette pièce, qui vaut le détour tant sur le fond que sur la forme. A ne pas manquer.

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Nous avons testé un 3eme escape game : Les Cobayes de Shutter Island