Quand les super-héros rencontrent Sacha Goldberger et Jackie Tadeoni

/ Actualité - écrit par Luz, le 21/11/2014

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

S'il y a bien un buzz à retenir sur cette semaine, c'est celui-ci !


DR.

Cette semaine la magie d'internet a opéré, le buzz, les réseaux sociaux, les sites d'actus ... les médias ont enfin montré qu'un buzz pouvait être vraiment intéressant, et non pas forcément centré sur des faits divers people ou des photos de Kim Kardashian à poil.

Ce buzz-là, il s'est propagé par l'excentricité originale d'un photographe qui n'a eu besoin d'aucune retouche numérique : Sacha Goldberger.Déjà connu pour sa mamie en cape, le photographe passionné de comics ré-enfile des masques à ses modèles avant de les glisser dans sa machine à remonter le temps et de stopper au moment de la Renaissance pour les prendre en photo comme un peintre flamand les auraient perçus avec des fraises et des chemises à jabots (sauf Hulk, il a encore dû déchirer la sienne).

« Ces images illustrent la noblesse et la fragilité des supers-puissants. Ces portraits nous font également découvrir, sous la patine du temps, la mélancolie inattendue de ceux qui sont censés être invincibles ».

Dans cette série Super Flemish, on peut voir jusqu'à 40 personnages connus de science-fiction, allant de Yoda à Batman en passant par Iron Man et sourire de les voir dans une intimité et une mélancolie d'il y a plusieurs siècles.


DR.

C'est sans l'aide du Docteur Emmett Brown et de Marty McFly qu'il a réalisé ce shooting exeptionnel, mais bien avec plein de jolies petites mains dont celles de Jackie Tadéoni.

Jackie Tadéoni est une créatrice de talent, on a pu croiser plusieurs de ses oeuvres au fil du temps dans des clips (Dionysos), des comédies musicales (Aladin, le musical), des spectacles burlesques, des expositions et même des affiches publicitaires (La Flandre).

Quand je parle d'oeuvres, je ne parle pas seulement de costumes, mais aussi de crochet, car elle a réalisé d'incroyables créations textiles en fil si fin que je ne suis même pas sûre de réussir à faire des noeuds avec.

Il faut dire que si l'on découvre son cv, on se rend compte qu'en plus de la couture, elle danse et elle pose. Une vraie hyperactive !


DR.

 

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Nous avons testé un 3eme escape game : Les Cobayes de Shutter Island