Rio Loco : Toulouse couleur Caraïbes en juin

/ Actualité - écrit par Hugo Ruher, le 27/05/2014

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Tous les ans, en juin, les Toulousains savent que la ville va se transformer en havre de musique et de chaleur le temps de quelques jours. Pas d'exception avec la nouvelle édition de Rio Loco, festival de musiques du monde cette année entièrement dédié aux Caraïbes.

Du 11 au 15 juin, à la prairie des filtres de Toulouse, on voyage de la Floride au Venezuela en passant par Cuba, l'Argentine, le Mexique ou la Colombie. Cette édition « Caribe » du Rio Loco s'annonce, comme chaque année, riche en couleurs.

Pour ceux qui ne connaîtraient pas Rio Loco, il s'agit d'un festival mis en place en 1995 et qui rassemble chaque année près de 100 000 personnes en bord de Garonne. On y trouve des artistes confirmés, d'autres plus méconnus. Mais aussi des ateliers, des jeux pour les enfants et les autres, des séances de ciné etc... Il y a aussi de nombreux stands proposant des plats venus du monde entier, ce qui nous change du saucisse-frite ou jambon-beurre monopolisant de nombreux festivals. D'ailleurs, à ce propos, si tu me lis cher vendeur d'empenadas légèrement bourré que j'ai vu l'an dernier : ne ferme pas tant que tu ne m'as pas vu.

Bref, nous sommes là pour parler musique alors allons-y. Pour vous donner une idée de la programmation, sachez que l'an dernier, le festival a accueilli rien de moins que des grosses têtes d'affiches comme Jimmy Cliff et Kassav'.

La barre était haute mais pour l'édition 2014, on pourra voir sur scène notamment Oscar D'Léon, un musicien vénézuélien star de la musique latine. Toujours dans l'artiste-culte, Yuri Buenaventura que vous pouvez découvrir ci-dessous avec une excellente reprise de la Mano Negra.

Dans la catégorie « jeune génération », on retiendra surtout Che Sudaka. Mélange explosif entre ska et musique latine.

Il y en a bien d'autres et le plus simple pour vous faire une idée est de visiter le site du festival.

Enfin, sachez que le film Colombien La Playa chroniqué ici-même par votre serviteur sera projeté.

Donc, pas d'excuses pour ne pas assister au Rio Loco, surtout quand on sait que l'accès au festival ne coûte que 5 euros pour une journée, et 20 euros pour les cinq jours. En tout cas, Krinein y sera pour vous faire vivre le festival comme si vous n'y étiez pas!

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Nous avons testé un 3eme escape game : Les Cobayes de Shutter Island