8.5/10Sacha Judaszko dans Sacha chauffe la salle

/ Critique - écrit par jaiina, le 09/12/2013
Notre verdict : 8.5/10 - A découvrir ! Humour à 100 à l'heure. (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Un humoriste qui chauffe bien les zygomatiques ! Une belle surprise de cette fin d'année ! Et un cadeau sympa pour Noël

Sacha Judaszko est un humoriste sûr de lui, capable de beaucoup d'auto- dérision et de réflexions sur le quotidien qui font mouche. Il nous offre ici un one man show d'un peu plus d'une heure, qu'il déroule à toute allure. On sent ici son passé de chauffeur de salle : son but est de tenir le public éveillé, à l'écoute, ce qu'il parvient à faire sans difficulté, grâce à son débit, son humour et sa présence sur scène. Il n'y a qu'à voir son numéro de danse en boîte de nuit (macarena, gnagnam style) pour vous en convaincre : Sacha Judaszko se veut un artiste complet. Car il ne suffit désormais plus d'être drôle et d'avoir de bons traits d'esprit pour se démarquer de la scène parisienne où l'on voit fleurir de jeunes comiques mais aussi de présence et de charisme. Et le pari est ici gagné.

Sacha Judaszko dans Sacha chauffe la salle
DR.

Nous ne savons pas trop où s'arrêtent les limites de son auto biographie et de son vécu dans son spectacle mais on sent que Sacha a dû souffrir d'être roux dans sa jeunesse. Et Juif. Ce qui l'a sans nul doute endurcit et il ose beaucoup dans son spectacle : il s'en prend au 'roussicisme', aux Juifs, à nos travers du quotidien (les pourquoi ? sont très drôles...qui n'a jamais étudié les dates de péremption au supermarché...), à ses difficultés de se trouver une compagne. Il évoque également la mort, la trahison. Autant de sujets délicats, d'écueils...mais qui se révèlent drôles sous le prisme de ce comique.

Il joue (un peu) avec le public mais sans le mettre mal à l'aise et est doté d'un assez bon sens de la répartie même s'il ne crée pas de situations prêtes à se mettre en danger non plus.

Sacha Judaszko dans Sacha chauffe la salle
DR.

Et c'est là le petit bémol du spectacle : son spectacle mériterait d'être encore plus décalé, de sortir des sentiers battus et de thèmes maintes fois répétés. Certains thèmes, sujets abordés se révèlent un peu trop classiques (la drague, ses traumatismes de jeunesse) alors qu'on sent qu'il pourrait (encore) oser davantage. Je lui soupçonne la capacité à explorer avec talent d'autres sujets, peut être moins personnels mais décalés et originaux.

En somme, Sacha Judaszko est un comique trop méconnu, trash mais drôle dont l'humour noir mérite d'être davantage (re)connu.

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Nous avons testé un 3eme escape game : Les Cobayes de Shutter Island