9/10Silence, on tourne !

/ Critique - écrit par jaiina, le 03/02/2018
Notre verdict : 9/10 - Jubilatoire et déjanté ! (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Un bijou de burlesque, mené tambour battant par une troupe enthousiaste.

Dans la droite lignée de Thé à la menthe ou t'es citron, Patrick Haudecoeur nous propose ici d'assister au tournage d'une scène de cinéma où rien ne se passe comme prévu, naturellement !

Dès le départ, le ton est donné, un orchestre de techniciens joue du jazz devant nous (ils reviendront plusieurs fois ponctuellement, ajoutant une note encore plus décalée), l'assistant- réalisateur Baptistain (excellent Erwan Creignoux) explique au public que ce soir, nous serons tous des figurants, créant ainsi une complicité certaine. Puis, les comédiens se mettent en place, répètent, jouent. Ou plutôt tentent de jouer car les catastrophes s'enchaînent : le décor est fragile, la technicienne preneur de son affiche un sacré caractère et le cascadeur est absent et devra être remplacé au pied levé par le pauvre Baptistain. Autant de situations burlesques qui sont efficaces visuellement.


DR.

 

Comme toute bonne comédie, des contre-temps, des jalousies, des coups bas et autres traîtrises ont lieu entre un réalisateur amoureux de sa jeune actrice, qui remplacerait bien ce premier par le prometteur Baptistain s'il parvient à lui offrir le premier rôle de son scénario. Le producteur est véreux et menteur, l'interprète principal illumine... de transparence (vous comprendrez mieux en allant voir la pièce) et ainsi de suite... Les personnages sont haut en couleur et ont tous leur moment jubilatoire dans la pièce. Les dialogues fusent, l'action se déroule sans temps mort, ayant recours à de l'humour 'classique' (humour de répétition) mais aussi plus recherché. Au moment où la pièce semble s'installer dans un certain confort, l'arrivée d'un figurant sur scène pour remplacer un comédien absent vient redonner un second souffle à l'ensemble. La pièce est relancée de plus belle.

Nous ne voyons pas le temps passer tant l'ensemble est dynamique et drôle. Les comédiens dégagent un réel plaisir de jouer ensemble, une joie communicative. Sa nomination aux Molières 2017 est très logique.

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Nous avons testé un 3eme escape game : Les Cobayes de Shutter Island