7.5/10Star Wars : l'expo - Paris

/ Critique - écrit par Danorah, le 14/11/2005
Notre verdict : 7.5/10 - Ta ta ta taaaaa taa ta ta ta taaaaa taa... (air connu) (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - 4 réactions

Oyez, oyez, bonnes gens ! La cité des sciences de la Villette a ouvert ses portes sur sa nouvelle exposition événement, consacrée à la mythique épopée Star Wars ! Une affluence record, des files d'attente démesurées, une expo bondée : voilà ce que nous avons courageusement affronté pour vous proposer au plus vite un compte-rendu de cette manifestation.

Tout d'abord, pas de panique : ne vous précipitez pas sur l'exposition, celle-ci est ouverte jusqu'en août 2006. Ne la ratez pas non plus, ce serait dommage : plus de 150 objets ayant réellement servi au tournage y ont été rassemblés, ordonnés selon l'ordre chronologique de la saga et agrémentés d'explications, animations et illustrations en tous genres. Comme à son habitude, l'équipe de la cité des sciences n'a pas fait les choses à moitié. L'exposition s'étale sur 1500 mètres carrés, et dès l'entrée vous vous trouvez immergé dans l'univers de Star Wars : les célébrissimes droïdes R2D2 et C3PO trônent en bonne place, entre des cockpits de podracers et un croiseur de la République. L'expo est organisée autour d'un « couloir » principal sur les parois duquel sont projetées des vidéos présentant les plus importantes planètes de la galaxie ; de chaque côté de ce couloir sont disposées des salles consacrées aux personnages et aux décors. Les maquettes proposées sont particulièrement impressionnantes de minutie et fourmillantes de détails : difficile de se figurer le temps et l'énergie qui ont pu être nécessaires à l'élaboration de tous ces décors ! C'est d'ailleurs ici que se situe l'un des points faibles de l'exposition : le manque d'indications et d'informations concernant les objets exposés. Ceux-ci sont le plus souvent légendés de manière laconique, et une situation plus précise dans le contexte de l'histoire ainsi que des détails techniques plus nombreux auraient parfois été les bienvenus, ne serait-ce que pour aider les non-spécialistes ès Star Wars à s'y retrouver...

Pour vous plonger dans l'ambiance, les organisateurs ont eu l'idée ingénieuse de disséminer tout au long de votre parcours (passablement tortueux, soit dit en passant) des haut-parleurs diffusant des sons reconnaissables entre mille : la respiration oppressante de l'asthmatique Dark Vador, le vrombissement des sabres laser s'entrechoquant, le babillage incessant de Jar Jar Binks, etc.... L'interactivité semble avoir été le maître mot lors de l'élaboration de l'exposition, et outre les nombreux films proposés (les effets spéciaux dans Star Wars, Star Wars en langue des signes...) les visiteurs sont appelés à participer eux-mêmes, par exemple dans cet atelier où l'on peut se voir apparaître dans un paysage galactique. Les amoureux de la science ne se sentiront pas laissés pour compte, pour peu que leurs exigences ne soient pas trop élevées. Chaque salle propose en effet une question scientifique (Un système à deux étoiles peut-il exister ? Qu'est-ce que la force ? Comment estimer le diamètre de l'Etoile Noire ?...), à laquelle l'astrophysicien Roland Lehoucq tente de répondre... (Voyez à ce propos sa conférence captivante sur la physique dans Star Wars.) Dommage, les réponses sont souvent peu précises, et ne font qu'esquisser des pistes qui auraient gagné à être approfondies. De plus, le support audio choisi se prête plutôt mal à se genre d'exercice, surtout lorsque le brouhaha engendré par la foule est plus important que le volume sonore du haut-parleur... On se consolera donc en lisant les quelques notes explicatives affichées à côté de celui-ci, intéressantes même si encore une fois trop superficielles. N'oublions pas cependant qu'il s'agit d'une exposition ouverte à tous et que des réflexions trop pointues auraient pu être rebutantes pour certains.

L'exposition Star Wars n'en reste pas moins extrêmement attractive et devrait ravir les fans inconditionnels de la saga par la richesse de son contenu. Petit bémol pour le profane qui se sentira peut-être un peu perdu, et pour le scientifique qui restera sur sa faim. La cité des sciences a néanmoins atteint son objectif : créer une exposition vivante et interactive sur l'univers créé par George Lucas ; et au vu de sa complexité, ce n'était pas un pari gagné d'avance...

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Nous avons testé un 3eme escape game : Les Cobayes de Shutter Island