9.5/10Street Scene

/ Critique - écrit par jaiina, le 31/01/2013
Notre verdict : 9.5/10 - De théâtre musical magnifique, malheureusement trop rare (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

Depuis quelques années, le Théâtre du Châtelet invite Broadway à se produire et après les excellents Misérables et West Side Story, nul doute qu’ouvrir les portes à Street Scene est une excellente idée au vu du spectacle proposé, tant sur le fond que sur la forme.

Pendant deux heures, nous nous laissons captiver par la vie de cette rue pauvre de New York, où se mélangent différentes nationalités, différentes vies (ou aspirations), ses misères, ses drames. Pour un spectacle écrit en 1947, force est de constater que Kurt Weill avait vu juste et avait remarquablement mis le doigt où ça fait mal, que ce soit sur le racisme, la vision du capitalisme, l’éclatement de la société, de la famille, du rôle de la femme…Qu’est- ce que le rêve américain ? Comment se sortir de la crise ? Par les études, en acceptant de devenir la maîtresse d’un homme marié et de passer outre la moralité ou par le travail, aussi répétitif soit-il ? Et quel est le rôle de la femme, alors ? Doit-elle se résoudre à faire les tâches ménagères et attendre sagement chaque soir le retour de son mari, même s’il ne sait pas vraiment pas comment s’y prendre niveau marque d’affection. Chaque protagoniste nous propose sa vision du bonheur, de la vie et cette dernière sait se montrer bien cruelle envers les rêveurs. A travers un fait divers sordide (un mari jaloux tue sa femme et l’amant de celle-ci), nous assistons impuissants à la destruction de l’American Dream. Voilà pour le fond de la pièce, à la fois empreinte d’humour et de tristesse mais qui ne nous laisse pas de marbre.

Street Scene
DR.

Sur la forme, pas grand-chose à redire non plus (bien que je ne sois pas la plus experte dans ce style de spectacle ) si ce n’est que l’espace et le décor, qui est sobre (deux grands escaliers représentent deux immeubles de la rue), sont bien utilisés et transcrivent bien l’atmosphère lourde, moite mais aussi joyeuse (lorsque des enfants s’amusent dans la rue) qui existe dans la rue. Décor déjà vu dans Avenue Q.

Street Scene
DR.

Musicalement parlant, oublions ici toutes les comédies musicales à la mode actuellement où la musique et les chorégraphies, parfois trop compliquées, desservent le texte. Ici, pas de chorégraphie sophistiquée mais des voix talentueuses, mises au service d’un texte fort et poignant, qui parviennent à nous faire rire ou émouvoir selon les moments.

Street Scene
DR.

Vous l’aurez compris, Street Scene est un magnifique théâtre musical comme on souhaiterait en voir davantage, avec du sens, de la profondeur. Le seul regret est de devoir partir et de ne pas rester davantage en compagnie des habitants de cette rue pour voir leur évolution future... 

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Nous avons testé un 3eme escape game : Les Cobayes de Shutter Island