8.5/10Urgences ! état des lieux avant le chaos

/ Critique - écrit par Lilly, le 21/07/2006
Notre verdict : 8.5/10 - Satire joyeuse de notre société (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

Diaporama au rythme haletant de saynètes comme autant de court-métrages, Urgences relate le dérèglement d'une société tant dans ses espaces privés que publics. Urgences, c'est une alerte piquante qui nous entraîne dans la bonne humeur dans les méandres des rapports humains.

Emile Zola aurait parlé de tranches de vie. Tranches de vie, tranches de rire, finement tranchées, précisément ciselées, appétissantes et coupantes, élaguées dans le vif du sujet, les nerfs à vifs se précipitant ardemment là où le bas blesse, où l'espoir se tranche, se déchire, là où il y a urgence de réagir avant le chaos.
Si ridicules soient-elles, les situations évoquées nous paraissent comme des photographies de notre monde dans sa maladresse et sa cruauté. Le texte est résolument satirique et fait fie de tout tabou. Dans cette heure et demie de plaisir théâtral, on croisera entre autres un homme au chômage reconverti dans la vente de boîtes en carton colorées signées de dictons qui ne sont pas sans nous rappeler les oeuvres de l'artiste Ben. Un homme perdra au loto le jour où enfin, sa combinaison fétiche qu'il joue depuis 10 ans sort au tirage, ce jour où désillusionné, il n'a pas joué. Des consommateurs furieux, conquérants impitoyables, se disputent les dernières céréales craquantes au supermarché, attaquant les adversaires à l'aide d'un super chariot aux cornes aiguisées. Citons également la star victime de son succès auprès de son public féminin, traîné en justice par ses conquêtes cupides l'accusant de tentatives de viol. La pièce finit en beauté sur une critique acerbe de professionnels de la critique ridiculisés dans leur manque d'humilité, leur vantardise et leur couardise.
Urgences aborde donc chômage, folie, sexe, art, journalisme, star system, réchauffement de la planète, autant de thèmes traités avec franchise et discernement reflétant parfaitement les préoccupations actuelles.

Le parti pris de la mise en scène ne fait qu'enrichir la qualité de la pièce. Ici, pas d'engagement puéril, pas de militantisme outrancier, pas d'apitoiement, pas de sentimentalisme ou de désespoir face à cette vision pourtant chaotique de notre univers. Au contraire, Marie Pagès a choisi de diriger les comédiens avec, non pas une légèreté ahurie, mais une simplicité juste. Beaucoup d'humour, beaucoup de rythme et de dynamisme dans l'interprétation et la mise en scène viennent adoucir les aigreurs du discours. Les scènes s'enchaînent naturellement, sans se ressembler, les comédiens intégrant dans leur jeu les changements de décors. L' utilisation des accessoires et des décors ne manque pas d'ingéniosité sans sombrer dans l'excès, on retiendra les éléments en carton colorés et le chariot de supermarché clignotant. Les lumières sont léchées et l'ensemble se déroule avec fluidité comme une horloge aux rouages bien huilés. On ne laisse pas de répit à l'imagination et à la réflexion, le spectateur est pris dans cette ruée de sentiments souvent émouvants et jamais angoissants. Ce n'est pas un hasard si la première scène offre à l'oeil un espace extrêmement coloré, comme un désir de ne pas se plonger dans une interprétation larmoyante, mais de montrer tout ce que l'humanité comporte de dramatique, de risible et d'attachant prise dans cette spirale infernale qui mène... au chaos ?

Une pièce de théâtre résolument contemporaine, qui met en valeur des comédiens époustouflant, se jetant parfaitement dans les peaux de personnages tour à tour drôles et tragiques, offrant une lecture joyeuse de ce texte cru et direct. Urgences ! état des lieux avant le chaos est présentée au Théâtre le Ring, tous les jours à 15h30 jusqu'au 29 juillet, pendant le festival Off d'Avignon.

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Nous avons testé un 3eme escape game : Les Cobayes de Shutter Island