8/10WCG France 2004

/ Critique - écrit par Shariban, le 20/09/2004
Notre verdict : 8/10 - C'est tellement rare de pouvoir participer à ça (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 5 minute(s) - laisser un commentaire

Présentation:

Les WCG (World Cyber Games) constituent la plus gigantesque compétition de jeux vidéo au monde. Les meilleurs joueurs de la planète se retrouvent chaque année dans une ville différente lors de la finale mondiale pour partager l'excitation et le plaisir de la compétition.
Les WCG sont un lieu d'harmonie et d'amitié où tout le monde est le bienvenu.
Les WCG accueillent également une conférence sur l'industrie du jeu ainsi qu'un salon où les leaders de l'industrie et les exposants peuvent se pencher sur le passé et le futur de leur domaine d'activité, anticiper les tendances et étudier les opportunités à venir.
Le WCG France 2004 a lieu le 18 et 19 septembre au grand dôme du Disney Village. L'élite nationale du jeu vidéo s'affronte au sein du premier parc de loisir européen pour désigner les joueurs qui auront le privilège de représenter la France lors de la finale mondiale à San Francisco.

Arrivé là bas:

Nous voici enfin après une heure de route sur le parc de Disneyland. Après le contrôle habituel des vigiles, nous nous dirigeons vers un chapiteau digne des plus grands cirques.
En rentrant dans le chapiteau, on se rend compte très rapidement de l'ambiance qui y règne, le jeu et encore le jeu. Rien que pour s'amuser dans un premier temps.
Des Xbox sont disposées ça et là et on peut y découvrir les jeux du moment, comme l'excellent Burnout 3 Takedown. Mais aussi des minis compétitions sur un écran géant.
Lors de notre arrivée, Soul calibur 2 tournait sur ce dernier et nous montrait que même si ces joueurs ne participaient pas à la compétition, ils avaient un niveau digne des meilleurs. Et il fallait chèrement défendre son titre pour espérer remporter le combat.
Passé ce show très sympathique, et quelques stands de vendeurs, nous tombons devant une foule. Mais qu'y a-t-il donc derrière cet amas de personnes ?

Il y a l'un des jeux les plus impressionnants, Dance Dance Révolution. Au départ seul deux joueurs du dimanche font leurs shows et arrivent à peine à exécuter les gestes demandés sur l'une des chansons les plus cool du jeu. Après leurs piètres représentations, deux personnes viennent à se mettre sur l'estrade. Ils choisissent une chanson très très rapide. C'est là que l'on a pu assister à un combat de titan. Des gestes effectués avec brio et quasiment aucune faute n'est à déplorer. On reste tous bouche bée devant eux. Vraiment très impressionnant.
Le show terminé, on se dirige alors vers le coeur de la compétition, la salle principale.

Petite inspection des lieux:

On découvre en premier lieu un stand AMD, où est agglutinée une vingtaine de personnes. Les PC de démonstrations, sont équipés de AMD 64 et le fabriquant Canadien n'a rien trouvé de mieux que de nous faire tourner des Counter Strike 1.6 avec. Bien évidemment ce jeu ramène des joueurs, mais en aucune façon ne montre le potentiel du processeur. Ce n'est pas grave, on passe au stand suivant.

Des bornes PS2 (une vingtaine) qui nous font essayer l'Eye toy, la caméra de Sony. Personnes sur ces dernières, bien étonnant pour un jeu aussi hilarant que ce dernier. Mais je viens vite à comprendre pourquoi ces bornes sont si vides. La finale de Starcraft est en train de se dérouler. Un combat des titans est en train de ce produire sous nos yeux. Magistrale, une facilité déconcertante pour utiliser leurs claviers et souris, rien n'est laissé au hasard.

Après cette finale, je continue mon parcours pour voir ce qu'il y aurait encore de beau dans le coin. Tiens une cinquantaine de PC avec juste une vingtaine de joueurs dessus. C'est bizarre, je me rapproche et constate que ces joueurs s'affrontent en équipe à Counter Strike. J'apprends plus tard qu'ils faisaient les qualifications pour la grande finale du lendemain.

Juste à côté d'eux, huit petits PC sont bloqués par des joueurs qui semblent comme scotchés dessus. C'est assez normal car c'est World of Warcraft qui est dessus, et nous permet de jouer sans aucune contrainte à ce tout nouveau MMORPG. D'ailleurs, étant plutôt habitué à voir des MMORPG tel que Dark Age Of Camelot, je reste figé deux trois minutes devant le jeu. Ce dernier est l'un des plus beau du genre. Des animations bien plus fluides et détaillées que dans la plupart de ses confrères. Des graphismes léchés et des ennemis assez divers, même si je n'ai pas pu en voir long. Normal, deux mètres plus loin, des joueurs de toute la France étaient en train de s'affronter sur Capcom Vs SNK 2. Spectacle magnifique. Tant de maîtrise et de technique, ça force le respect. Après avoir essuyé ma bave, j'entends le présentateur annoncer la finale de Guilty Gear XX Reload en équipe et celle de Hyper Street fighter 2 en solo. Je cours jusqu'à l'estrade qui se remplie plus vite qu'un parking à Paris pendant les soldes. Après quelques coups de coude et d'épaule, j'arrive à me faire une place. Après quelques minutes de branchement et de préparation la première finale commence.

Les choses sérieuses commencent:

Guilty Gear XX Reload est une finale en équipe, c'est-à-dire que deux équipes de trois personnes s'affrontent. Si un membre de l'une d'elle perd un match de deux rounds, ce dernier est éliminé et ainsi de suite jusqu'à l'élimination totale de l'une des deux équipes. La première équipe, une équipe de l'est de la France semble très confiante et viens même se moquer de leurs adversaires. Ces derniers, l'équipe Arcadia de Paris semble plus ici pour s'amuser et ne rétorque pas aux moqueries de ses adversaires. Le premiers match commence, et après trois rounds très longs et des suites de combos à pleurer, c'est finalement l'équipe de l'est qui vient à remporter ce match, mais pas seulement, en fait le premier joueur de l'équipe de l'est va même jusqu'à battre deux des trois concurrents. Il finit par se faire sortir par le dernier, et le plus fort, de l'équipe Arcadia. Malheureusement pour lui il viendra à succomber aux multiples combos du deuxième joueur de l'équipe de l'est. S'en suit la remise des coupes et la dernière finale de la journée, celle de Hyper Street fighter 2 en solo.

Là va se tenir devant moi trois combats des plus techniques, qui nous rappelle que Hyper Street fighter 2 est un jeu super technique. Le champion d'Europe de ce jeu ne fera qu'une bouché du champion de France de Soul calibur 2, malgré les très grandes contre attaques de ce dernier. Le lendemain se passait les finales de Counter Strike et autres Unreal mais malheureusement je n'ai pas pu y participer.

En tout cas pour ce qui est du championnat console nous avons pu assister (pas à tout malheureusement, tel soul calibur 2 ou Halo) à des affrontements magistraux qui nous donnent beaucoup d'espoir quand aux championnats du monde à Los Angeles. Je n'ai qu'une chose à dire, allez la France.

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Nous avons testé un 3eme escape game : Les Cobayes de Shutter Island