8/10Star Wars Identities à La Sucrière à Lyon

/ Critique - écrit par nazonfly (), le 04/12/2014
Notre verdict : 8/10 - L'Identité c'est ne pas être un Gungan ! (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 4 minute(s) - laisser un commentaire

Quand le monde de Star Wars débarque dans la froide Province française, loin des feux parisiens, il ne faut certainement pas le rater !

Étrange coïncidence que celle de découvrir l'exposition Star Wars Identities le lendemain de la sortie de la bande annonce qui a tant fait parler d'elle. C'est ce qui m'est arrivé ce week-end alors que j'avais réservé mes places depuis plusieurs semaines. Oui parce que l'expo Star Wars affiche constamment complet et que le site la présentant conseille bien évidemment de ne pas se pointer la fleur au fusil à la Sucrière. La Sucrière ? Mais ce n'est pas à Paris ? Hé bien non pour une fois la Culture se délocalise et visite les froides contrées de la Province et c'est à Lyon que ça se passe.

Avant de partir pour un petit tour dans le monde de La guerre des étoiles, il est nécessaire de préciser que Star Wars Identities est à la fois plus et moins qu'une banale exposition Star Wars. Car, tu l'auras évidemment remarqué, petit krinaute observateur, le terme Identités (oui on parle français ici monsieur) est accolé au titre de l'exposition, et ce n'est pas pour rien ! L'idée qui se cache derrière cette précision est que le participant n'est pas qu'un spectateur mais est un acteur qui, au fil des différentes stations, va se construire sa propre identité, tout en restant dans l'univers de Star Wars bien entendu. Dix thèmes vont permettre d'explorer cette identité : l'espèce, les gènes, les parents, la culture, les mentors, les amis, les événements de la vie, la profession, la personnalité et les valeurs. Rien que ça !


DR. Ça brille, c'est lumineux !

 

Mais avant de sauter dans le grand bain, il faut passer les deux cerbères de la porte (des fois qu'on tente de resquiller), monter quelques étages… et faire la queue avant de rentrer. Même si le site note des séances toutes les demi-heures, et même des départs, il faut constater sur place que l'entrée n'est pas aussi stricte et que de toute façon il faut patienter. Et comme le public n'est pas constitué de geeks boutonneux mais d'ex-geeks boutonneux accompagnés de leur progéniture, futurs geeks boutonneux, c'est pas franchement gagné. Heureusement l'attente n'est finalement pas si longue et l'on peut rentrer dans le saint des saints appareillés d'un bracelet magnétique, d'un engin apparemment infrarouge autour du cou et d'une oreillette.

Pourquoi tout ce matos ? C'est simple, l'exposition est interactive : chaque thème Identité se voit décliné sous la forme d'un petit film dont le son est transmis par infrarouge au boîtier puis à l'oreillette. Oui c'est une phrase compliquée pour dire qu'on suit ce qui est dit dans le film grâce à l'oreillette. Quant au bracelet, il va servir à fair des choix pour se créer sa propre identité. Par exemple, le premier choix cornélien est de savoir quelle espèce on veut être : un gentil Ewok, un géant Wookie ou un horripilant Gungan. En réalité on peut choisir parmi dix espèces mais je suis bien incapable de toutes vous les citer. Et oui certaines personnes osent choisir des Gungans. Incroyable non ?


DR. Je le connais ce petit bonhomme vert

 

Il nous faut ici préciser que ce côté Identité est vraiment très bien fait, à la fois didactique sans être pénible, même si certains raccourcis pourront faire hurler : ainsi on peut voir que certains croient encore à la toute puissance des gènes dans la création de l'identité... De quoi s'étrangler, gentiment certes, mais s'étrangler quand même. Mais l'ensemble reste de bonne facture semble-t-il et est plutôt fun. Et dans un monde sans cesse à la recherche de son identité, l'exposition pourrait même avoir une dimension sociétale. À la fin du parcours, chaque participant peut recevoir son profil par mail avec un joli lien sur le site de Star Wars Identité. Et si vous voulez être curieux, voici le mien. Oui je suis un Wookie !

Mais, et le côté Star Wars, me direz-vous ? Ne sert-il qu'à fournir une toile de fond à une expo sur l'identité ? Heureusement non puisqu'on y découvre tous les costumes de la célèbre Saga, Z-6PO, D2-R2 en premier lieu mais aussi Yann Solo congelé dans sa carbonite, Maître Yoda ou Chiquetabbac (je vous ai déjà dit qu'on parlait français ici non ?). Comme une petite fenêtre qui s'ouvre sur ce monde merveilleux. De ce point de vue on a forcément des étoiles plein les yeux et l'envie de s'attarder sur chaque modèle de X-Wing, sur les robes d'Amidala, sur les croquis préfigurant Chewbacca et même sur les premiers modèles de Jar-Jar Binks. Sisi. Sans oublier le clou final, Dark Vador himself tout de noir vêtu qui semble toiser le visiteur et lui poser l'ultime question de l'Identité : choisissez-vous le côté obscur ?


DR. Pour moi c'est tout choisi

 

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Nous avons testé un 3eme escape game : Les Cobayes de Shutter Island