10/10UTMB : Trail ultime autour du Mont-Blanc

/ Critique - écrit par Kassad, le 09/12/2005
Notre verdict : 10/10 - Ultra Top Mégas Bourrins (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - 3 réactions

Un trail n'est rien d'autre qu'une course à pied en montagne. Dis comme ça on ne voit pas bien le côté extrême de la chose : faire un petit jogging sur un sentier n'a jamais effaré personne. Juste trois chiffres vous permettrons peut être de mieux situer ce que représente l'Ultra Trail du Mont-Blanc, et pourquoi il est considéré comme la course la plus dure d'europe : 155, 8500, 45. 155 c'est le nombre de kilomètres, 8500m le dénivelé positif (donc 17000 si vous comptez les descentes) et 45h le temps max qu'on vous donne pour que vous ayez le droit de finir la course. Il ne s'agit que de faire le tour du massif du Mont-Blanc en courant. En temps normal, pour les simples êtres humains que nous sommes, c'est une randonnée de bon niveau qui prend normalement une petite semaine.

Bienvenue dans le monde de l'ultra. L'ultra c'est ce qui se cache derrière les courses dont la longueur dépasse celle du marathon. En y réfléchissant je me dis que le propre de l'homme est de toujours en vouloir plus. Toujours plus long, toujours plus dur, juste pour voir où l'on est, qui l'on est. Car ce qui est étonnant dans cette quatrième dimension sportive est que l'aspect "compétition" y est presqu'absent. L'ultra c'est pour soi pas pour les autres, la grande aventure est intérieure. D'ailleurs un autre chiffre donne la mesure du défi : lors de la première édition (en 2003) le pourcentage de finishers était de 10%, il est "monté" à 42% en 2005. Dans cette course finir est une victoire, et pourtant tous les concurrents sont des athlètes de haut niveau.

Il serait cependant injuste de ne pas parler des légendes de cette course. Le croirez vous si je vous annonce que sur le cumul des trois UTMB le meilleur coureur est un suisse de ... 65 ans ! Werner Schweizer : bien sûr vous n'entendrez pas parler de lui sur eurosport. Tout comme vous ne verrez jamais Dawa Sherpa en couverture de Sports illustrated. Népalais et vainqueur de la première édition et second à la deuxième (il a du abandonner la troisième à cause d'une tendinite) en des temps autour de 20h, il est l'un des plus grands sportifs actuels. En effet c'est aussi lui qui fut le vainqueur de l'Himal Race une course qui fait passer l'UTMB pour une blague : il s'agit de relier le camp de base de l'Annapurna au camp de base de l'Everest (1000 kms, dénivelé cumulé : + 38 000 m /- 37 000 m), mais bon il ne s'agit pas d'une course open comme celle de l'UTMB et reste réservée aux extra-terrestres. Lui ça lui à "juste pris" 108h.

Je laisserai le mot de la fin a un de mes collègues d'entrainement au roller. Nicolas avec qui j'ai couru deux one-eleven. Ouais celui qui finit toujours par me laisser dans les dernières côtes. Il vient d'ailleurs de finir un 100km en course à pied (le mec qui énerve un peu quoi). Pour lui l'UTMB ne s'envisage même pas avant deux trois ans d'entrainement acharné...

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Nous avons testé un 3eme escape game : Les Cobayes de Shutter Island